Notre catalogue

Les temps maudits 1914 - 1918 Poèmes

Les temps maudits 1914 - 1918 Poèmes Agrandir

Les temps maudits 1914 - 1918 Poèmes

Marcel Martinet

Postface Vincent Chambarlhac

2014/09

Plus de détails

14,00 €

La « Grande Guerre » : 18,6 millions de morts dont 9,7 millions de militaires et 8,9 millions de civils.

Comment célébrer une telle monstruosité ?

La lecture du recueil de poèmes écrit par Marcel Martinet entre 1914 et 1915 et qu’il complète ensuite au moment de l’armistice est une réponse à cette question.

Non tous les Français, tous les Allemands, toutes celles et tous ceux des nations entraînées dans la grande boucherie ne chantaient pas au son du canon, joyeux d’aller tuer « l’ennemi » ou se faire tuer dans la boue des tranchées.

Les poèmes de Martinet sont, avec les écrits de ses amis Romain Rolland ou Henri Barbusse, les témoins du désespoir de ceux qui œuvraient à la fraternité des peuples.

 

Contre la censure, la désinformation, le renoncement à croire en l’humanité, Les temps maudits sonnent, malgré tout, comme un chant de fraternité dénonçant l’horreur de la guerre.

Dès l’année 1915, en Suisse d’abord où paraît leur première édition, puis en France, en Allemagne, en Angleterre, dans toute l’Europe en guerre, les poèmes sont lus par delà le fossé des nationalités.

Cent ans après l’assassinat de Jaurès - qui militait lui aussi pour l’entente entre les peuples - et le déferlement d’un degré de violence encore jamais atteint, la lecture de Marcel Martinet peut être salutaire pour penser et agir contre les tentations nationalistes et guerrières.

Marcel Martinet est né à Dijon en 1887, il est mort en 1944. Après de brillantes études, il renonce à passer l’agrégation et devient rédacteur à l’Hôtel de ville de Paris. Il a publié des recueils de poèmes, des romans et a eu une activité de journaliste avant et après la guerre de 14-18.

Vincent Chambarlhac est enseignant-chercheur en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne.