Notre catalogue

Alphabétiser

Alphabétiser Agrandir

Passer le mur des sons

Auteur : Danièle BIRCKEL-MARTIN
 
Format 16x24 cm

168 pages 

ISBN 978 2 917645 27 7
 
Septembre 2013

Plus de détails

15,00 €

Les domaines de l’illettrisme et de l’analphabétisme sont des secteurs où la recherche pédagogique est active. Toutefois, sur le terrain, le bricolage se poursuit. Le formateur, notamment bénévole, a le sentiment d’avoir tout à inventer.
 
La démarche présentée dans ce livre est le résultat de vingt ans de pratiques d’alphabétisation auprès d’adultes, migrants ou non, ayant été scolarisés ou non.
Confrontée aux difficultés de ces adultes à percevoir et à reproduire les sons du français – qu’elle nomme « le mur des sons » - l’auteur a mis en pratique une démarche d’enseignement de la lecture basée sur l’accès au sens de l’écrit.
 
Témoignage et proposition d’exercices et de progressions, ce livre nous fait partager des moments d’apprentissage avec Fatima, Moussa, Alhoussenyi, et les autres. Installé dans cette classe vivante, le lecteur accompagne la pédagogue, soucieuse d’adapter ses enseignements aux difficultés de ses élèves. Une démarche proposée au formateur professionnel ou bénévole, qui trouvera des pistes pour faire évoluer sa pratique.

  • Date de parution 2013/09 2013/09

Après un DUT « Carrières sociales », Danièle Birckel Martin s’engage dans l’alphabétisation de migrants au sein d’une association francilienne. Installée aujourd’hui en milieu rural, elle y a repris une activité de formatrice bénévole.

Entre nous, B+A=ba, ce n’est pas souvent vrai : dans BAnc, BAin, BAiser, emBAumer, ça ne tient pas. Le déchiffrement, ce sont des fausses pistes plus que des certitudes. Et n’oubliez pas qu’ils n’ont pas les sons du français dans l’oreille, ce que j’appelle le mur des sons. Voyez plutôt :

- « C’est quoi la différence : bijou, bijou, bijou ?  
- Si je vous écoute, aucune. De quels bijoux voulez-vous parler ? 
- Bijou, tu sais, les femmes mettent ça là, ou bien là… » Il montre son cou, son poignet.
- D’accord, un collier, un bracelet, ce sont bien des bijoux. J’écris au tableau : BIJOU. Et, alors, le second bijou, de quoi parlez-vous ?
- C’est ta voiture, tu sais, LA BIJOU ! J’ai, en effet, un break familial Peugeot.
- Ah oui, Peugeot. J’écris PEUGEOT au tableau. Et le troisième bijou ?
- Mais tu sais, là, les oiseaux qui salissent les voitures, partout, il y en a même qui les mangent ! 
J’écris au tableau : PIGEON